Social

L’éducation des jeux de hasard dans les écoles anglaises

GamCare, l’organisation de prévention des problèmes des jeux d’argent, a demandé que l’éducation de jeux de hasard fasse partie du programme scolaire national.

Leur argumentation a été analysée par le ministère de l’Éducation ; cependant, on n’a pas examiné la proposition en aucune manière considérable.

Andy McLellan, le directeur exécutif de GamCare, a expliqué dans un communiqué de presse le raisonnement qui soutient l’argument de son organisation : « Nous savons qu’en tout moment quelque 60.000 adolescents âgés de 12 à 15 ans peuvent être déjà des joueurs compulsifs – ce qui donne un taux de prévalence de 2 %, soit plus de double que pour les adultes ». Il a ajouté aussi : « La réponse doit résider dans une meilleure éducation. »

Les cours d’éducation de jeu proposés par GamCare seraient bien loin d’une salle de classe pleine de jeux de table et de machines à sous. Plutôt qu’apprendre la stratégie de blackjack, les élèves seraient enseignés sur les risques encourus par le jeu et la façon de les gérer.

McLellan a affirmé : « Le programme devrait sensibiliser et inclure des informations sur les risques, la compréhension de la probabilité et la responsabilité en ce qui concerne les paris – exactement de la façon dont les jeunes reçoivent déjà des conseils sur les risques de boire de l’alcool, de prendre des médicaments ou de fumer. »